25 juillet 2024

L’Algérie renforce son engagement envers l’intelligence artificielle à l’échelle mondiale

Depuis Shanghai, le ministre M. Kamel Baddari souligne les initiatives de l’Algérie pour intégrer l’IA dans les secteurs clés. M. Baddari présente les propositions algériennes pour une utilisation équitable et éthique de l’IA lors de la Conférence mondiale sur l’IA

Le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, M. Kamel Baddari, a mis en avant, depuis Shanghai (Chine), l’engagement de l’Algérie, sous la conduite du président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, à intégrer l’intelligence artificielle (IA) dans différents secteurs, indique un communiqué du ministère.
Lors de sa participation à la Conférence mondiale de haut niveau sur l’intelligence artificielle à Shanghai, M. Baddari a souligné l’engagement de l’Algérie à intégrer l’intelligence artificielle dans les secteurs scientifique, éducatif et économique. Il a également évoqué la mise en place d’une infrastructure adéquate au sein des établissements universitaires et des centres et unités de recherche, afin de renforcer les capacités de compétitivité et d’innovation.

À cette occasion, M. Baddari a proposé un ensemble de principes destinés à régir l’intelligence artificielle à l’échelle mondiale. Il a notamment insisté sur l’importance d’assurer un accès équitable à l’IA pour que tous les pays puissent bénéficier de ses avantages et de combler le fossé numérique afin que les pays émergents puissent utiliser et développer cette technologie. Il a également souligné la nécessité de moraliser l’utilisation de cette technologie et de respecter la propriété intellectuelle des données des pays et des peuples.

Le ministre a rappelé la création d’un Conseil scientifique de l’intelligence artificielle, une instance consultative scientifique visant à proposer une stratégie multisectorielle pour le développement de l’IA. Il a également mentionné la création d’établissements universitaires spécialisés dans ce domaine, tels que l’École nationale supérieure de l’intelligence artificielle, selon le communiqué.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *