4 décembre 2021

La Chine stoppe le minage des cryptomonnaies: Le bitcoin en chute libre

La cryptomonnaie vient de perdre pratiquement 50 % de son record d’avril. Aujourd’hui (24 avril 2021), la plus connue, BTC, tourne maintenant autour des 35 000 dollars.

Cette chute spectaculaire fait suite à plusieurs facteurs et intervenants. Nous pouvons citer la décision d’Elon Musk de refuser les paiements avec cet actif financier pour les ventes de Tesla. Une décision justifiée selon lui par des préoccupations environnementales. Mais ce qui a donné un coup de frein est surtout la décision de la Chine d’interdire aux institutions financières de proposer des services liés aux cryptomonnaies et renforcer la réglementation sur le « minage » et les échanges du bitcoin. Auquel, il faut ajouter la protection des investisseurs et le blanchiment d’argent qui sont devenus des préoccupations importantes des régulateurs financiers mondiaux qui se demandent si et comment ils devraient réglementer l’industrie de la cryptomonnaie. En effet, les régulateurs chinois ont répondu et mis en garde publiquement les investisseurs contre le caractère spéculatif de ces actifs financiers.

La Chine représente quelque 70 % du « minage » du bitcoin
Il faut tout de même savoir que la Chine représente quelque 70 % du « minage » du bitcoin dans le monde et est un grand consommateur d’énergie. Selon une étude récemment publiée dans la revue scientifique Nature Communications, la consommation d’énergie annuelle des mineurs de cryptomonnaie chinois devrait culminer en 2024 à environ 297 TWh soit beaucoup plus que toute la consommation d’énergie de l’Algérie. En effet, en 2019, selon des experts, l’Algérie aurait produit 81,3 TWh d’électricité. De plus, la production d’électricité devrait se situer entre 75 à 80 TWh en 2020 et entre 130 à 150 TWh en 2030.

Rebondir ou pas ?
Le marché de la cryptomonnaie pourra-t-il rebondir après ces deux grandes chutes spectaculaires ? Personne ne peut répondre à cette question, mais ce qui est sûr c’est que ce krach a mis en lumière les fragilités de ces nouveaux instruments monétaires. Aux États-Unis, les derniers bouleversements des monnaies numériques a donné à réfléchir. Dernièrement, le président de la Réserve fédérale américaine, Jerome Powell, a déclaré qu’ils présentaient des risques pour la stabilité financière et a indiqué qu’une réglementation plus stricte de la monnaie électronique pourrait être justifiée. Entretemps, la cryptomonnaie est devenue populaire.

Qu’est-ce que le Bitcoin (BTC) ?
Le Bitcoin est une cryptomonnaie décentralisée présentée en 2008 dans un livre blanc par un individu (ou un groupe d’individus) agissant sous le pseudonyme de Satoshi Nakamoto. Son lancement a lieu en janvier 2009.
Le Bitcoin est une cryptomonnaie pair-à-pair, où toutes les transactions se font entre des participants égaux et indépendants, sans qu’elles aient à être autorisées ou facilitées par un intermédiaire. Le Bitcoin a été créé, selon les mots de Nakamoto, pour que les « paiements en ligne soient directement envoyés d’une partie à une autre sans avoir à passer par une institution financière ».
Des concepts similaires à une devise numérique décentralisée précèdent le BTC, mais le Bitcoin a la particularité d’être la toute première cryptomonnaie à entrer en usage.

Qui sont les fondateurs du Bitcoin ?
Le créateur du Bitcoin est connu sous le pseudonyme « Satoshi Nakamoto ». La véritable identité de l’individu (ou de l’organisation) qui se cache derrière ce nom reste inconnue à ce jour.
Le 31 octobre 2008, M. Nakamoto publie le livre blanc du Bitcoin, qui décrit en détail la manière dont une devise pair-à-pair en ligne pourrait être implémentée. Il propose d’utiliser un « ledger » (ou registre) de transactions regroupé en lots (appelés « blocs ») et sécurisé par des algorithmes cryptographiques. Ce système sera baptisé « blockchain » par la suite.
Deux mois plus tard, le 3 janvier 2009, M. Nakamoto mine le premier bloc du réseau Bitcoin, appelé le bloc genèse. Ainsi naît la première cryptomonnaie du monde.
Même si Nakamoto est le vrai créateur du Bitcoin et l’auteur de sa toute première mise en application, de nombreuses personnes ont par la suite contribué à l’amélioration du logiciel de cette cryptomonnaie en corrigeant les vulnérabilités et en ajoutant de nouvelles fonctionnalités.
Le code source du Bitcoin sur GitHub liste plus de 750 contributeurs, dont les principaux sont Wladimir J. van der Laan, Marco Falke, Pieter Wuille, Gavin Andresen et Jonas Schnelli.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *