18 juin 2024

L’Agence spatiale algérienne
Bientôt un incubateur pour stimuler l’innovation spatiale

Kamel Baddari annonce une initiative en phase avec la vision présidentielle pour l’avenir de l’ASAL, tandis que le directeur général de l’Asal, M. Oussedik, souligne les perspectives de collaboration et d’expansion.

L’Agence spatiale algérienne (ASAL) s’apprête à établir son propre incubateur au sein du pôle technologique de Sidi Abdallah à Alger. L’objectif principal de cette initiative est de favoriser les échanges et les collaborations en rapprochant les étudiants de l’Agence. Cette annonce a été faite par le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Kamel Baddari, lors d’une visite effectuée ce jeudi.

M. Baddari a mis en avant que la mise en place de cet incubateur est conforme aux orientations du Président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, qui a récemment dirigé une évaluation du travail de l’ASAL. Cette démarche s’inscrit dans le cadre d’une vision prospective jusqu’en 2040, visant à doter l’Agence de ressources financières et humaines spécialisées en mathématiques et en intelligence artificielle.

Le ministre a affirmé que la présence de l’Agence spatiale algérienne dans ce pôle technologique favorisera l’élaboration de nouveaux programmes de formation, contribuant ainsi à la préparation des futurs cadres.
D’un autre côté, le directeur général de l’ASAL, M. Oussedik, a souligné que cet incubateur offrira des opportunités de coopération et de collaboration avec les étudiants, mettant à leur disposition l’expertise des cadres de l’Agence dans le but de promouvoir son expansion. Il a également précisé que le programme de l’ASAL pour l’avenir se concentrera sur le renforcement de ses systèmes et l’expansion de ses centres, afin d’améliorer sa maîtrise dans le domaine spatial.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *