18 juin 2024

Betavolt dévoile une batterie à énergie atomique
Elle ouvre la voie à une autonomie de 50 ans sans recharge ni entretien

Betavolt Technology, une entreprise chinoise de pointe dans le domaine des technologies énergétiques, a dévoilé une batterie miniature à énergie atomique qui pourrait révolutionner l’industrie des appareils électroniques. Avec une taille équivalente à celle d’une petite pièce de monnaie, cette batterie promet une autonomie impressionnante de 50 ans sans besoin de recharge ni d’entretien.

Structure de la batterie Betavolt

La société a levé le voile sur cette innovation lors d’une annonce officielle, affirmant que leurs batteries à énergie atomique pouvaient générer de l’électricité de manière stable et autonome pendant cinq décennies. Une avancée qui pourrait potentiellement éliminer la nécessité de recharger smartphones et autres appareils électriques.
« Notre objectif est de repousser les limites de la technologie énergétique, et cette batterie à énergie atomique est une étape majeure dans cette direction », a déclaré Zhang Wei, PDG de Betavolt Technology.

Innovation et Caractéristiques Techniques
Cette batterie révolutionnaire, développée depuis mi-2021, combine deux technologies novatrices : la désintégration nucléaire de l’isotope 63 du nickel et le premier module à semi-conducteur en diamant de 4e génération. Avec une puissance de 100 microwatts, une tension de 3 volts et un volume de seulement 15 x 15 x 5 millimètres cubes, elle est plus petite qu’une pièce de monnaie.
L’énergie libérée lors de la désintégration du nickel-63 est convertie en électricité grâce à des convertisseurs semi-conducteurs en diamant, choisis pour leur résistance aux températures et aux rayonnements élevés. Chaque module est constitué de couches de convertisseur en diamant monocristallin de 10 µm d’épaisseur et d’une couche de 2 µm de nickel 63, connectées en parallèle en série.

Applications et Perspectives d’Avenir
Cette batterie miniature à énergie atomique ouvre des perspectives dans divers secteurs, de l’aérospatiale à la téléphonie, en passant par l’intelligence artificielle, le médical, et les systèmes MEMS (systèmes microélectromécaniques). Betavolt Technology a annoncé son entrée dans une phase pilote en vue d’une production prévue dès 2025.
Si cette technologie se démocratise, elle pourrait marquer la fin de la nécessité de recharger nos appareils électriques, représentant ainsi une véritable révolution dans le domaine des technologies énergétiques.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *