18 juin 2024

Audition du Ministre des Postes et Télécommunications par la Commission des Transports de l’APN

le 9 janvier 2024, la Commission des Transports, des Communications et des Télécommunications, présidée par M. Kamal Laouissat, a tenu une séance pour entendre le Ministre des Postes et Télécommunications, M. Karim Bibi Triki. Cette séance s’est déroulée en présence de Mme Basma AZOUAR , Ministre des Relations avec le Parlement.

Réalité et perspectives futures
Le Président du Commission a souligné que cette réunion s’inscrit dans le cadre des pouvoirs d’écoute du Commission visant à comprendre la réalité des secteurs relevant de sa compétence et à identifier leurs perspectives futures. Ces informations sont ensuite transmises aux autorités et aux députés.
Dans un premier temps, le Ministre des Postes et Télécommunications a présenté un plan d’action comprenant des objectifs jusqu’à la fin de 2024, alignés sur les engagements du Président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune notamment les engagements 16 et 25.

12,5 millions de cartes
Dans le secteur postal, M. Triki a souligné la croissance du nombre de bureaux de poste, des guichets, et des guichets automatiques. Le ministre a également mentionné les progrès dans les services de paiement électronique, avec 12,5 millions de cartes qui ont permis de faire plus de 66 millions de transactions.
Concernant les télécommunications, le ministre a évoqué la diversification des liaisons sous-marines internationales ce qui a permis l’augmentation de la capacité du réseau international de télécommunications -bande passante-. La stratégie vise à connecter 6 millions de foyers au réseau Internet fixe d’ici fin 2024, avec une priorité accordée à l’extension du réseau de fibre optique. De plus, le débit minimum pour l’Internet fixe est désormais de 10 Mo/s, par rapport à 2 Mo/s en 2020. Le nombre total d’abonnés à l’Internet mobile a dépassé les 45 millions.

Préoccupations et propositions de la commission
Il est également mis en avant l’importance d’étendre le réseau des distributeurs automatiques (DAB), d’accélérer les réparations et la maintenance préventive des distributeurs défaillants, de réfléchir à l’abonnement au réseau Internet fixe pour les établissements éducatifs, de connecter les établissements publics au réseau fibre optique, et de soutenir les investisseurs et les acteurs émergents. La résolution des problèmes de réseau mobile dans certaines régions a également été mentionnée comme une priorité.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *