18 juin 2024

Les transferts technologiques de l’université vers l’industrie
Valoriser la Recherche scientifique

L’accent mis sur la valorisation des recherches et la création de start-ups en tant que levier de développement économique national.

Le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Kamel Baddari, a souligné récemment à Alger l’importance de renforcer la coopération entre l’université et le secteur économique. Accompagné du PDG du groupe Saidal, Wassim Kouidri, il a visité les laboratoires « Tamayouz » de l’Université des sciences et de la technologie Houari-Boumediene (USTHB) pour comprendre leur rôle crucial dans le soutien aux industries pharmaceutiques.
Après la visite, M. Baddari a déclaré à la presse que cette initiative s’inscrit dans les efforts du secteur visant à développer la recherche scientifique et à valoriser ses résultats en consolidant les liens de coopération entre l’université et les partenaires économiques, citant la collaboration entre l’USTHB et le groupe Saidal.

Promotion de la recherche scientifique pour la mettre au service de l’économie nationale
Il a souligné que l’université est engagée dans la promotion de la recherche scientifique pour la mettre au service de l’économie nationale. Elle participe à relever les défis et à trouver des solutions efficaces pour concrétiser le programme du président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune.
Le ministre a rappelé les efforts de son ministère visant à orienter les étudiants vers la création de start-ups, avec 350 mémoires de fin d’études soutenus dans le cadre du programme « un diplôme-une start-up » au cours de l’année universitaire en cours. Plus de 1 400 brevets d’invention ont été enregistrés, ainsi que plus de 400 projets innovants, soutenant ainsi la création de start-ups considérées comme un levier de développement économique.

Les universités le, socle du développement des connaissances indispensables à l’économie du savoir
M. Kouidri a salué le niveau des recherches scientifiques menées par les équipes techniques des laboratoires de l’USTHB, soulignant la possibilité de valoriser les résultats de ces recherches de manière pratique. En effet, depuis quelques années, les responsables politiques de nombreux pays voient dans les universités le socle du développement des connaissances indispensables à l’économie du savoir. Dans beaucoup de pays, le gouvernement a reconnu le rôle fondamental que les universités jouent dans l’économie car elles constituent un puissant moteur de l’innovation et du changement économique.
Au cours de la visite, les responsables ont examiné la plateforme technique des études physico-techniques, recevant des explications sur les recherches effectuées et les objectifs de cette plateforme. Ils ont également échangé avec les étudiants et les chercheurs, qui ont exprimé leurs préoccupations, notamment en ce qui concerne le soutien des opérateurs économiques pour transformer leur capital intellectuel en produits bénéfiques pour l’économie nationale.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *