18 juin 2024

Contrefacons de photo
Nikon, Sony et Canon intègrent des signatures numériques inviolables dans leurs appareils Photo

Une avancée majeure dans la lutte contre les contrefaçons visuelles. Les géants de la fabrication d’appareil de photographie unissent leurs forces pour introduire des signatures numériques inviolables, marquant une étape cruciale dans la protection contre la falsification d’images sophistiquée. Des signatures numériques pour permettre de distinguer les vraies photos des deepfakes

Nikon, le groupe Sony et Canon travaillent sur une technologie d’appareil photo intégrant des signatures numériques dans les images afin de les distinguer des contrefaçons qui sont devenue de plus en plus sophistiquées. En effet, Nikon, Sony Group, et Canon collaborent sur une innovation technologique visant à intégrer des signatures numériques dans les images, offrant ainsi une solution pour distinguer les contrefaçons de plus en plus sophistiquées. Dans le cadre de cette avancée, Nikon prévoit de déployer des appareils photo sans miroir dotés d’une technologie d’authentification, spécialement conçus pour les photojournalistes et d’autres professionnels. Ces signatures numériques inviolables seront enrichies d’informations telles que la date, l’heure, le lieu et l’identité du photographe, renforçant ainsi la sécurité et l’authenticité des images capturées.
Cette démarche est entreprise face à la montée de contrefaçons de plus en plus convaincantes, mettant ainsi à l’épreuve la capacité des producteurs de contenu et des utilisateurs à discerner l’authenticité. Les deepfakes impliquant l’ancien président américain Donald Trump et le Premier ministre japonais Fumio Kishida ont notamment suscité une viralité significative sur le Net.

Un outil en ligne nommé « Verify »
Par ailleurs, une coalition rassemblant des organismes de presse mondiaux, des entreprises technologiques et des fabricants d’appareils photo a introduit un outil en ligne nommé « Verify » pour effectuer gratuitement la vérification des images. En présence d’une signature numérique, le site présente la date, le lieu et d’autres informations d’identification associées à l’image.
Nikon, Sony et Canon, détenant conjointement environ 90 % du marché mondial des appareils photo numériques, ont la capacité de promouvoir les signatures numériques en tant que norme mondiale. Selon cette norme, une image créée avec l’intelligence artificielle ou falsifiée serait signalée comme ne comportant « aucune information d’identification de contenu » lors de la vérification.

Authentification de photos
En effet, lorsqu’un photographe transmet des images à une organisation de presse, les serveurs d’authentification identifient les signatures numériques et évaluent si elles sont générées par l’IA. Cette procédure a été testée par Sony et l’Associated Press en octobre dernier. Sony prévoit d’élargir sa gamme de modèles d’appareils photo compatibles et encourage d’autres médias à adopter cette technologie.
Par ailleurs, Canon envisage de lancer un appareil photo doté de fonctionnalités similaires dès 2024 et travaille également sur une technologie ajoutant des signatures numériques aux vidéos. De plus, Canon introduit une application de gestion d’images pour déterminer si les images sont prises par des humains.

Enfin, et ce n’est pas tout, les entreprises technologiques prennent des mesures pour contrer la propagation de contenus falsifiés. En août, Google a introduit un outil qui intègre des filigranes numériques invisibles dans des images générées par l’IA. En 2022, Intel a mis au point une technologie permettant de déterminer l’authenticité d’une image en analysant les changements de couleur de la peau, révélant les variations du flux sanguin sous la peau des sujets. Par ailleurs, Hitachi travaille sur une technologie anti-contrefaçon pour l’authentification en ligne de l’identité.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *