18 juin 2024

Conférence Africaine des Start-ups à Alger
Un Appel à l’Innovation et au Développement

Réunissant des experts internationaux et des ministres africains, cet événement sous le thème « L’innovation pour le développement du continent africain » met en lumière l’importance des start-ups dans la croissance économique de l’Afrique. De l’inauguration par le Premier ministre à la clôture avec la Déclaration d’Alger, découvrez les temps forts de cette conférence cruciale.

À la clôture de la 2e édition de la Conférence africaine des start-up, le ministre de l’Économie de la connaissance, des Start-up et des Micro-entreprises, Yacine El-Mahdi Oualid, a présidé la lecture de la 2e Déclaration ministérielle d’Alger pour le développement des start-up. Celle-ci met en avant la nécessité de lutter contre la fuite des cerveaux et recommande au secrétariat permanent de la Conférence africaine des start-up d’élaborer une stratégie globale en coordination avec l’Union africaine.

Le Premier ministre, M. Nadir Larbaoui, a inauguré la deuxième édition de la Conférence africaine des start-ups à Alger. L’événement, placé sous le haut patronage du président Abdelmadjid Tebboune, réunit près de 200 experts internationaux et 50 ministres africains autour du thème « L’innovation pour le développement du continent africain ». La cérémonie d’ouverture a rassemblé plusieurs membres du gouvernement, le Médiateur de la République, le président du Conseil national économique, social et environnemental, des hauts cadres de l’État, des ambassadeurs de pays africains, ainsi que des représentants d’entreprises publiques et privées et d’organisations patronales.

Dans son discours lu par le Premier ministre, le président, au nom de l’Algérie, souhaite la bienvenue aux participants de la Conférence africaine des start-up. Il met en avant l’effort soutenu de l’Algérie dans l’innovation et la promotion des start-ups, considérant cela comme une priorité nationale. Il évoque les mesures prises, telles que la création d’écoles spécialisées et de pôles technologiques, pour stimuler l’initiative et l’innovation. Le président se félicite des résultats de la première session de la conférence, soulignant la feuille de route continentale des start-ups et la Déclaration d’Alger pour le développement des start-ups en Afrique.

Il insiste sur l’importance de l’entrepreneuriat reposant sur l’innovation pour lutter contre le chômage en Afrique. Il appelle les Africains à coordonner leurs efforts pour intégrer les concepts de start-up, d’innovation et d’entrepreneuriat dans les systèmes économiques. Le président encourage la création d’un atelier pour le dialogue et la concertation visant à valoriser les capacités d’innovation de la jeunesse africaine. Il réaffirme l’engagement de l’Algérie à partager son expérience en matière de start-ups avec les autres pays africains. En conclusion, il souhaite le succès à la Conférence et annonce son ouverture officielle.

Déclaration d’Alger : Priorité à la Lutte Contre la Fuite des Cerveaux
La Déclaration d’Alger, adoptée par le Sommet des ministres africains chargés des start-ups, préconise le lancement du processus de négociation pour une charte africaine contre la fuite des cerveaux. Elle souligne l’urgence d’une réponse coordonnée des gouvernements africains face à ce phénomène. Les ministres appellent à placer la lutte contre la fuite des cerveaux au cœur des priorités socio-économiques et à coordonner les politiques gouvernementales au sein de l’UA.

Développement de l’écosystème des Start-ups en Afrique
Yacine El-Mahdi Walid, ministre de l’économie de la connaissance et des Start-ups, souligne que l’Afrique, en pleine croissance économique, reconnaît l’importance des start-ups pour atteindre ses objectifs de développement. Il insiste sur la nécessité de lutter contre la fuite des cerveaux et de créer un environnement propice à l’épanouissement des talents locaux. La conférence sert de plateforme pour discuter et mettre en œuvre des stratégies favorisant cet environnement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *