18 juin 2024

Universités et visions 2024
Kamal Baddari encourage l’excellence scientifique et l’entrepreneuriat

Le ministre de l’Enseignement supérieur souligne l’importance de la création d’entreprises pour la valorisation des produits de recherche, promouvant ainsi l’impact socio-économique des centres de recherche nationaux.

Le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique a insisté, lors de sa récente visite au Centre de recherche en technologie des semi-conducteurs pour l’énergétique (CRTSE) à El Harrach (Alger), sur la nécessité d’accroître l’efficacité des chercheurs pour obtenir un financement accru des centres de recherche en 2024. Kamal Baddari a déclaré que l’année à venir sera axée sur l’excellence scientifique, la priorité industrielle, et la réponse aux défis sociétaux en Algérie.

Le ministre a souligné l’importance pour les centres de recherche de créer leurs propres entreprises et usines pour la fabrication de produits de recherche en adéquation avec les besoins de la société. Il a encouragé cette démarche en soulignant que cela permettrait une diversification des sources de financement et une valorisation des produits de recherche, positionnant ainsi les centres de recherche comme des acteurs essentiels dans le développement économique local et national.
Kamal Baddari a mis en avant l’importance des produits et projets de recherche présentés par les chercheurs du CRTSE, les qualifiant d’avancés et pertinents pour les défis sociétaux tels que l’énergie et la sécurité hydrique. Il a encouragé les chercheurs à créer des entreprises économiques pour transformer leurs connaissances en produits commercialisables bénéfiques à la société.

Le directeur régional du CRTSE a salué l’initiative du ministère visant à promouvoir l’esprit entrepreneurial parmi les chercheurs, orientant ainsi les projets vers une valeur ajoutée et un impact socio-économique. Il a souligné que cette approche pourrait conduire à la création de startups, profitant des avantages offerts par la législation actuelle et les facilités de financement dédiées aux startups.
En appelant les opérateurs économiques et industriels à explorer les opportunités offertes par les universités et laboratoires de recherche nationaux, le directeur régional a souligné le potentiel algérien prêt à contribuer à la construction d’une économie forte et indépendante de la rente pétrolière.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *