18 juin 2024

L’ENIE et la SSB concluent une convention pour la production de 20 000 TPE

La collaboration entre l’ENIE et la SSB renforce la production nationale de terminaux de paiement électronique (Tpe), stimulant ainsi le secteur monétique du pays.

L’Entreprise nationale des industries électroniques (ENIE) de Sidi Bel-Abbès a récemment conclu une convention majeure avec la Société des services bancaires (SSB), en vue de la production de 20 000 terminaux de paiement électronique (TPE). Cette annonce a été officiellement énoncée par la Directrice générale de l’ENIE lors d’une déclaration à l’Agence de presse algérienne (APS) en ce mardi.

La SSB, nommée Société des Services Bancaires, a été créée en 2017 grâce à un partenariat des principales banques publiques algériennes, notamment la BNA, la BEA, la CPA, la BADR, la CNEP Banque et la BDL. Son objectif central est de contribuer au développement et à l’expansion de l’activité monétique, de moderniser les technologies bancaires et de promouvoir la transmission des données interbancaires par le biais de services bancaires électroniques, notamment les Terminaux de Paiement Électronique, via un réseau informatique national. Cela inclut également la maintenance et le recyclage des équipements.

La production de cette modeste quantité de terminaux de paiement électronique par l’Enie débutera de manière imminente, probablement dès le mois de septembre à venir, selon les indications de Baya Kendil. De plus, elle a évoqué dans le même contexte la mise en œuvre d’un projet de coopération avec Naftal, visant la conception d’équipements fixes dédiés au paiement électronique, qui seront déployés au sein des stations-service. En ce qui concerne les diverses catégories de terminaux de paiement électronique destinées à la production, Madame Kendil a précisé que l’ENIE envisage de proposer trois types d’appareils, à savoir les terminaux classiques, les terminaux de grande envergure et les petits terminaux intelligents.
Madame Kendil, occupant une position de grande importance au sein de la direction, a déclaré qu’à compter du lancement du projet de production en 2018, plus de 50 000 unités de paiement électronique ont été manufacturées dans les unités de l’Enie, soit environ 10 000 unités par an. L’objectif fondamental de cette initiative est de promouvoir la production nationale et de favoriser la localisation de la conception et de la fabrication de ces équipements.

Il est important de noter que la capacité de production annuelle de ces dispositifs dépasse largement les 220 000 unités, grâce aux ressources substantielles et aux compétences dont l’ENIE dispose. Cette capacité de production pourrait être pleinement exploitée en cas de signature de conventions supplémentaires avec d’autres secteurs. En l’absence de telles ententes, cette unité de fabrication pourrait faire face à d’importants défis financiers.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *