18 juin 2024

L’Inde investit dans les semiconducteurs
FINANCER 70% D’UN PROJET D’USINE D’ASSEMBLAGE DE MICRON DE 2,75 MILLIARDS

L’Inde poursuit son cheminement vers l’indépendance technologique en prenant une étape significative vers l’autosuffisance dans le domaine critique des semiconducteurs. Micron Technology, géant de la technologie, a officiellement annoncé son intention de construire une usine d’assemblage et de test de mémoires Drams et flash NAND dans l’État du Gujarat, en Inde. Cette initiative vise à répondre à la demande croissante tant sur le marché intérieur qu’international. Pour ce projet d’envergure, Micron prévoit d’investir 825 millions de dollars, dont 70% seront financés par les pouvoirs publics.

Sanjay Mehrotra, CEO de Micron, s’est exprimé sur cette collaboration en déclarant : « Nous sommes ravis des mesures prises par l’Inde pour développer l’écosystème local des semiconducteurs ». De son côté, Shri Ashwini Vaishnaw, ministre du cabinet de l’Union pour les chemins de fer, les communications, l’électronique et l’informatique indien, a souligné l’impact de cet investissement : « L’investissement de Micron pour mettre en place une fabrication d’assemblage et de test en Inde transformera fondamentalement le paysage indien des semiconducteurs et générera des dizaines de milliers d’emplois dans la haute technologie et la construction. Cet investissement sera un élément essentiel de l’écosystème florissant des semiconducteurs en Inde ».

La construction de cette nouvelle installation d’assemblage et de test au Gujarat se fera progressivement à partir de 2023, en deux phases. La phase 1, qui comprendra plus de 46 000 m2 d’espace de salle blanche, devrait être opérationnelle d’ici la fin de 2024. Micron augmentera ensuite progressivement sa capacité en fonction des tendances de la demande mondiale. La phase 2 du projet, qui prévoit la construction d’une installation de taille similaire à la phase 1, devrait débuter dans la seconde moitié de la décennie. Cette nouvelle installation se concentrera sur l’encapsulation des puces mémoires dans des boîtiers à billes (BGA), ainsi que sur la production de modules de mémoire et de disques SSD.
L’investissement total de Micron pour les deux phases du projet s’élève à 825 millions de dollars et devrait générer jusqu’à 5 000 nouveaux emplois directs chez Micron, ainsi que 15 000 emplois indirects au cours des prochaines années.

Une opération de 2,75 milliards de dollars
Dans le cadre du programme gouvernemental « Modified Assembly, Testing, Marking and Packaging (ATMP) Scheme », Micron bénéficiera d’un soutien fiscal représentant 50% du coût total du projet de la part du gouvernement central indien, ainsi que d’incitations correspondant à 20% du coût total du projet de l’État du Gujarat. L’investissement combiné de Micron et des deux entités gouvernementales pour les deux phases du projet atteindra 2,75 milliards de dollars. Le soutien du gouvernement contribuera non seulement au financement du projet, mais facilitera également l’accès à l’infrastructure et aux ressources essentieles des semiconducteurs, favorisant ainsi l’innovation et le développement des talents locaux, comme l’a souligné le communiqué de l’entreprise américaine.

Cette initiative de Micron et le soutien gouvernemental témoignent des efforts de l’Inde pour renforcer sa position dans l’industrie des technologies de pointe. La construction de cette usine d’assemblage et de test de mémoires Drams et flash NAND représente une étape cruciale vers l’autonomie technologique du pays, permettant de réduire la dépendance vis-à-vis des importations et de stimuler la croissance économique.
L’Inde rejoint ainsi d’autres pays qui cherchent à développer leur industrie des semiconducteurs et à sécuriser leurs approvisionnements en technologies critiques. Cette décision stratégique de Micron contribuera à transformer le paysage des semiconducteurs en Inde, créant de nombreuses opportunités d’emploi dans le secteur de la haute technologie et de la construction.

S’ouvrir a l’industrie des semiconducteurs
Dans un contexte mondial où la demande en semiconducteurs ne cesse de croître, cette initiative témoigne de la volonté de l’Inde de jouer un rôle majeur dans l’industrie des technologies de l’information et de la communication. Avec cet investissement massif et la création de milliers d’emplois directs et indirects, l’Inde aspire à devenir un acteur clé dans la production et la fourniture de semiconducteurs, renforçant ainsi sa compétitivité sur la scène internationale.
Cette collaboration entre Micron et les autorités indiennes ouvre la voie à de nouvelles opportunités de développement technologique et économique pour le pays. Elle témoigne de la confiance accordée à l’Inde en tant que destination privilégiée pour les investissements dans le secteur des technologies de pointe.

Au fur et à mesure que la construction de l’usine avancera, l’Inde progressera sur la voie de l’indépendance technologique et renforcera sa capacité à répondre à la demande croissante de semiconducteurs sur les marchés nationaux et internationaux. Cette initiative marque un tournant majeur dans la trajectoire de l’Inde vers un avenir technologique prometteur et souligne sa détermination à construire un écosystème solide dans le domaine des semiconducteurs, soutenu par des partenariats stratégiques et une vision à long terme.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *