18 juin 2024

Deux universités algériennes dans le classement mondial des meilleures universités 2023

Selon le classement établi par le Center of World University Rankings (CUWR) pour l’année 2023, deux universités algériennes, l’Université des sciences et de la technologie Houari Boumediène (USTHB) d’Alger et l’Université Djilali Liabès de Sidi Bel Abbes, ont été reconnues parmi les 2000 meilleures universités mondiales.

D’après le classement mondial des universités 2023 établi par le Center of World University Rankings (CUWR) et publié le 15 mai, deux universités algériennes se sont démarquées en figurant parmi les 2000 meilleures universités mondiales. Ces institutions sont l’Université des sciences et de la technologie Houari Boumediène (USTHB) d’Alger et l’Université Djilali Liabès de Sidi Bel Abbes.
L’USTHB se positionne à la 1930ème place mondiale avec un score de 66,2 points, tandis que l’Université Djilali Liabès arrive à la 1995ème place avec 66 points.

Qui est le CWUR?
Le CWUR, également connu sous le nom de Center for World University Rankings, est une organisation privée basée aux Émirats arabes unis spécialisée dans l’évaluation des systèmes d’éducation et de recherche. Depuis 2012, le CWUR publie chaque année un classement des meilleures universités du monde.
Ce classement se base sur quatre critères, sans recourir à des enquêtes ni à des soumissions de données provenant des universités elles-mêmes. Ces critères incluent l’éducation (25 %), l’employabilité (25 %), le corps professoral (10 %) et la recherche (40 %). Le CWUR se distingue des autres classements universitaires en utilisant une méthodologie unique qui ne repose pas sur des enquêtes ou des soumissions de données provenant des universités elles-mêmes. Au lieu de cela, il s’appuie sur des indicateurs quantitatifs et des données publiques provenant de sources telles que les bases de données scientifiques, les publications de recherche, les citations et les résultats académiques. Ces critères permettent d’évaluer la qualité de l’enseignement, la pertinence sur le marché du travail, le niveau d’expertise des professeurs et la production scientifique des universités.

62 millions d’indicateurs analysés
Pour établir le classement de cette année, plus de 62 millions de points de données basés sur les résultats ont été analysés. Les États-Unis dominent le top 10 avec huit représentants et sont le pays le plus représenté dans le top 2000 avec 332 universités. Harvard, Stanford et le MIT sont les universités les plus citées au niveau mondial, et toutes les institutions de la Ivy League figurent parmi les 70 premières cette année. En Chine, le nombre d’universités présentes dans le top 2000 s’élève désormais à 314, et toutes les institutions de la Ligue C9 ont connu des améliorations cette année. Le Japon, avec l’Université de Tokyo à la 13e place, compte 114 institutions parmi les 2000 meilleures.
Cette année, 93 institutions britanniques figurent dans le top 2000. L’Université de Cambridge est considérée comme la meilleure université publique au monde pour la dixième année consécutive. En France, l’Université PSL se démarque à la 21e place et compte 76 représentants dans le top 2000. La Russie, représentée par l’Université d’État de Moscou à la 217e place, compte 43 institutions dans le top 2000. Par ailleurs, l’Université de Melbourne occupe la première place en Océanie, l’Université de São Paulo est en tête en Amérique latine, et l’Université du Cap se positionne en tête en Afrique.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *