16 juin 2024

La connectivité numérique en Algérie en 2022 selon l’ARPCE
Une croissance de l’accès à l’internet fixe et mobile

L’Algérie a enregistré une croissance continue de l’accès à l’internet fixe et mobile en 2022, avec une augmentation de la demande en services numériques tels que la messagerie instantanée, les réseaux sociaux et le commerce en ligne. Cependant, des défis subsistent en matière de connectivité dans certaines zones du pays, nécessitant des investissements supplémentaires dans l’infrastructure des télécommunications pour améliorer la qualité de service et étendre la couverture du réseau. L’ARPCE souligne la nécessité d’investir dans l’infrastructure des télécommunications pour répondre à la demande croissante en services numériques en Algérie, malgré les défis persistants en matière de connectivité dans certaines zones du pays.

Selon le dernier rapport de l’Autorité de régulation de la Poste et des communications électroniques (ARPCE), le nombre d’abonnés à l’internet fixe et mobile en Algérie a continué de croître en 2022. Le rapport indique que plus de 49,45 millions d’abonnés ont été enregistrés, contre 45,94 millions en 2021, représentant une augmentation de 7,64% en une année.
Parmi ces abonnés, 44,75 millions étaient abonnés à l’internet mobile (GSM, 3G et 4G) à la fin de l’année 2022, comparativement à 41,78 millions à la même période en 2021. En ce qui concerne l’internet fixe, 4,69 millions d’abonnés étaient enregistrés à la fin de l’année 2022, contre 4,16 millions à la même période en 2021. L’ARPCE souligne que sur ces 4,69 millions d’abonnés à l’internet fixe, plus de 2,79 millions étaient abonnés à l’ADSL, 1,42 million à la 4G LTE et 478 172 abonnés à la fibre optique jusqu’au domicile (FTTH).

Le rapport révèle également que parmi l’ensemble des abonnés à l’internet fixe, 97,58% étaient des abonnés résidentiels, tandis que seulement 2,42% étaient des abonnés professionnels. En ce qui concerne les différentes offres d’internet fixe, 85,05% des abonnés enregistraient des débits entre 10 Mégabits par seconde (Mbps) et 20 Mbps, 14,35% entre 20 Mbps et 50 Mbps, 0,35% entre 50 Mbps et 100 Mbps, et 0,23% avaient des débits supérieurs à 100 Mbps.
En ce qui concerne l’internet mobile, l’ARPCE note une évolution de 7,13% du nombre d’abonnés en une année, avec plus de 44,75 millions d’abonnés enregistrés à la fin de l’année 2022, contre 41,78 millions en 2021. Parmi ces abonnés, 38,79 millions étaient abonnés au réseau mobile 4G, contre 34,50 millions à la fin de 2021, tandis que 5,96 millions étaient abonnés à la 3G, comparativement à 7,27 millions au cours de la même période en 2021.

Une croissance exponentielle de l’utilisation de l’internet en Algérie

L’ARPCE souligne également une augmentation de l’utilisation moyenne de la bande passante en Algérie en 2022, atteignant les 3,220 Terrabits par seconde (Tbps), contre 2,0 Tbps en 2020, soit un taux d’évolution de 61%.
L’ARPCE relève, par ailleurs, un volume data dépassant les 827 millions de Gigaoctet (Go) consommé en 2022 en Algérie, contre 586 millions Go en 2021, estimant le revenu mensuel moyen par abonné Data à 317 DA en 2022, contre 966 DA en 2021.
L’ARPCE a également identifié une croissance significative de l’utilisation des services de communication en ligne en Algérie en 2022, notamment des services de messagerie instantanée, de réseaux sociaux, de streaming et de commerce en ligne. Cette augmentation de la demande en services numériques a été attribuée à plusieurs facteurs, notamment la disponibilité accrue de l’internet mobile à haut débit, la popularité croissante des smartphones, ainsi que les mesures de confinement et de distanciation sociale liées à la pandémie de COVID-19, qui ont entraîné une augmentation de l’utilisation des services en ligne pour le travail, l’éducation et les loisirs.

Défis et améliorations de la connectivité en Algérie

En termes de couverture du réseau, l’ARPCE a indiqué que la couverture de la 4G LTE a été étendue à 48 wilayas (régions) sur 58 en Algérie, ce qui représente une amélioration par rapport à l’année précédente. Cependant, des défis persistent en matière de connectivité dans certaines zones rurales et éloignées du pays, où l’accès à l’internet reste limité.
L’ARPCE a également souligné la nécessité de continuer à investir dans l’infrastructure des télécommunications en Algérie pour améliorer la qualité de service, augmenter la couverture du réseau et répondre à la demande croissante en services numériques. Cela comprend la poursuite du déploiement de la fibre optique à haut débit pour offrir des connexions plus rapides et plus fiables, ainsi que l’amélioration des services de téléphonie mobile et fixe dans tout le pays.

En résumé, le nombre d’abonnés à l’internet fixe et mobile en Algérie a continué d’augmenter en 2022, avec une croissance notable de l’utilisation des services numériques. Cependant, des défis subsistent en matière de connectivité dans certaines zones du pays, et des investissements supplémentaires dans l’infrastructure des télécommunications sont nécessaires pour améliorer la qualité de service et étendre la couverture du réseau.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *