18 juin 2024

18 500 SATELLITES, PESANTS JUSQU’A 500 KG, SERONT LANCES ENTRE 2022 ET 2031

La dernière mise à jour des « Perspectives du marché des petits satellites » a été publiée cette semaine par Euroconsult, prévoyant une nouvelle croissance de l’offre et de la demande mondiales de satellites gouvernementaux, commerciaux et universitaires pesants jusqu’à 500 kg.

Cubesat

Le rapport d’information sur le marché, qui en est à sa 8e édition, prévoit qu’environ 18 500 smallsats seront lancés sur 2022-2031, représentant environ 365 tonnes par an, soit une tonne par jour à lancer en moyenne sur les dix prochaines années.

EuroConsult estime que le marché des petits satellites quadruplera au cours de la période et atteindra 84 milliards de dollars, principalement tiré par les constellations à large bande en orbite terrestre basse exploitées par des sociétés américaines.
Une tonne de petits satellites sera lancée dans l’espace par jour en moyenne au cours de la prochaine décennie. C’est ce qui ressort de l’étude ‘Prospects for the Small Satellite Market’, réalisée par Euroconsult, société de conseil internationale spécialisée dans le marché spatial.

Selon le rapport, 18 500 satellites pesant jusqu’à 500 kg entreront en orbite entre 2022 et 2031, ce qui représente une augmentation significative par rapport à la décennie précédente. En moyenne, il y a eu 466 lancements annuels entre 2012 et 2021, contre 1 846 de ceux prévus pour les dix prochaines années.
La grande majorité de ces satellites (81 %) feront partie de missions de constellation, tandis que le lancement de petits satellites isolés représentera 19 % du total. De plus, les satellites en constellation seront essentiellement en orbite basse (LEO).
Et parmi les constellations, le point culminant sera celles avec des constellations à large bande en orbite terrestre basse (LEO). SpaceX et GuoWang devraient détenir une part importante de ce marché.
Avec autant de petits satellites à lancer, le marché de la fabrication et du lancement devrait quadrupler, atteignant 84 milliards de dollars américains d’ici 2031. Le secteur manufacturier représentera à lui seul 56 milliards de dollars américains de ce montant.

De tous les lancements estimés par Euroconsult, 69 % des petits satellites seront exploités commercialement. Viennent ensuite les satellites exploités par les gouvernements dans des applications civiles (19 %), par les institutions universitaires (8 %) et par les agences de défense (4 %).
Enfin, la majorité des lancements de petits satellites seront menés par des opérateurs situés en Amérique du Nord, notamment aux États-Unis qui devraient envoyer 2 650 tonnes de satellites pesant jusqu’à 500 kg dans l’espace, ce qui représentera 73 % du total. Vient ensuite l’Asie, avec 667 tonnes (18 %) et l’Europe, avec 279 tonnes (8 %). g

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *