10 août 2022

Les ventes de smartphones devraient chuter de 3,5 % en 2022

Après un rebond de 5,7 % en 2021, les ventes mondiales de smartphones devraient connaître une baisse de 3,5 % en 2022. En cause : le contexte économique et les perturbations logistiques en Chine.

Mauvaise nouvelle sur le front des smartphones. Le marché, qui devait poursuivre sa convalescence après l’impact du Covid en 2020, va à nouveau plonger dans un marasme. Après un rebond de 5,7 % en 2021, les ventes mondiales devraient baisser de 3,5 % cette année, à 1,31 milliard d’unités pour un montant estimé de 500 milliards de dollars, selon IDC. Le cabinet s’attendait auparavant à une progression de 1,6 %.

IDC a revu à la baisse ses prévisions

Si on fait une analyse de la situation, on se rendra compte qu’il y a un affaiblissement de la demande, de l’inflation, des tensions géopolitiques et surtout des perturbations de la chaîne logistique. Si on va plus loin, on verra que cela fait déjà trois trimestres consécutifs que les ventes de smartphones sont en recul.

Réduction de smartphone pour Samsung

Le géant coréen va réduire sa production de smartphone de 30 millions d’unités en 2022, selon le Maeil Business News. Soit près de 10% de moins que prévu à l’origine. Samsung avait initialement estimé qu’il expédierait 310 millions de smartphones d’ici la fin de l’année, mais ce nombre a été réduit à 280 millions d’appareils. Dans le détail, Samsung réduira sa production de 35% en mai et de 10% supplémentaires plus tard dans l’année.

Peu d’impact pour Apple

Pour Apple, l’impact provient, pour lui des blocages en Chine, qui n’ont pas de fin claire en vue. De plus, la demande en Chine, le plus grand marché mondial, s’est reduite. En conséquence, Apple a réduit sa productions pour cette année.
Apple va ralentir la cadence. Le fabricant d’iPhone doit produire moins que les 240 millions d’appareils attendus par les analystes. Ce sont 20 millions d’iPhones en moins qui devraient être fabriqués, soit 220 millions d’iPhones comme l’année 2021, a rapporté Bloomberg.
Apple semble toutefois être la marque la moins touchée en raison d’un meilleur contrôle sur sa chaîne d’approvisionnement et parce que la majorité de ses clients sont dans le segment des prix élevés et sont moins influencés par les problèmes macroéconomiques comme l’inflation.

Enfin, les ventes de smartphones devraient enregistrer la plus forte baisse en Europe centrale et orientale, avec des expéditions en déclin de 22 %. Elles devraient chuter de 11,5 % en Chine de 1% en Europe de l’Ouest, tandis qu’elles devraient croître dans la plupart des autres régions.
Cette vision pessimiste tend à se généraliser. Le cabinet Counterpoint prévoit un recul du marché de 3 %, à 1,36 milliard d’unités, et Strategy Analytics une chute de 4,2 %, à 1,30 milliard d’unités.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *