17 mai 2022

Samsung: un bon trimestre

Poussé par sa vente de smartphones, Samsung Electronics affiche un bénéfice en hausse de près de 60% au premier trimestre 2022. Le géant sud-coréen Samsung Electronics vient d’annoncer un bond de 58,57 % de son bénéfice net au premier trimestre 2022 par rapport à la même période de l’année précédente, grâce à une forte demande pour les puces-mémoires et à des ventes de smartphones.

Le bénéfice net du plus grand fabricant de smartphones au monde a atteint 11 320 milliards de wons soit environ 8,9 milliards de dollars sur la période entre janvier et mars, a indiqué le groupe dans une annonce réglementaire.
Leurs prix ont grimpé l’année dernière, dans un contexte de forte demande pour les puces utilisées dans les appareils pour particuliers et pour les data centers, permettant au groupe sud-coréen de réaliser des ventes annuelles record.
La performance de Samsung « continue à être portée par le segment des semi-conducteurs, soutenue par la demande en puces-mémoire — DRAM et NAND — des data centers », qui a profité des perturbations survenues dans une usine concurrente de puces mémoire Flash NAND (utilisées notamment dans les smartphones, les clés USB, les équipements industriels et médicaux, ndlr) appartenant à la société américaine Western Digital.
Le résultat d’exploitation du groupe a bondi de 50,5 % à 14 120 milliards de wons, tandis que les recettes ont augmenté de 18,95% à 77 780 milliards de wons.
D’un autre côté, Samsung a augmenté de manière très marquée ses investissements dans l’industrie des semi-conducteurs, dont la pénurie au niveau mondial affecte de nombreux secteurs comme l’automobile, les équipements ménagers, la téléphonie mobile et les consoles de jeux vidéos. Il a annoncé en novembre un projet de construction d’une chaîne de production de puces électroniques à Taylor, au Texas, pour 17 milliards de dollars. La nouvelle usine doit être opérationnelle d’ici fin 2024. Le géant s’applique également à se développer dans les technologies avancées comme l’intelligence artificielle, la robotique et les communications 5G/6G.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *