18 juin 2024

Modernisation et de la numérisation de la Santé: Création de l’Agence nationale pour la numérisation de la santé

Le système de santé en Algérie semble être à la traîne du développement technologique, puisque plusieurs spécialistes en la matière ont regretté cet état de fait. Dans des déclarations à l’agence d’information nationale APS, ces spécialistes déplorent le retard qu’accuse le processus de création de l’Agence nationale pour la numérisation du système de santé, appelant en même temps à accélérer la numérisation du secteur de la Santé.

Cette Agence qui entre dans le cadre de la modernisation et de la numérisation du secteur a pour objectif d’uniformiser le système de numérisation de la santé et permettre à tous les établissements de santé, à travers l’ensemble du pays, d’utiliser les mêmes applications ou le même logiciel.
Cette Agence mettra fin à tous les problèmes de coordination qui seront résolus par la numérisation globale du secteur. Elle est appelée à remplacer l’Agence nationale de documentation de la santé (ANDS), sa mission étant de coordonner les différents services, de réduire les dépenses tout en améliorant les conditions de travail et la qualité de la prestation des services.
Il faut reconnaître que plusieurs établissements hospitaliers au niveau national ont lancé leur propre processus de numérisation dans certains de leurs services administratifs comme le dossier médical du patient. Toutefois, ce processus avance lentement pour ne pas dire qu’il est freiné, en l’absence du décret relatif à la création de l’Agence nationale pour la numérisation du système de santé, laquelle devrait uniformiser la numérisation du secteur.

A ce propos, le directeur général de l’Établissement public hospitalier (EPH) Djilali-Rahmouni, M. Yazid Menzou, a indiqué que son établissement a déjà amorcé le processus de numérisation en tant que structure pilote et que la gestion du dossier du Covid-19 et des ressources humaines et financières avance bien grâce à l’utilisation d’applications internes.
Cependant, a-t-il fait observer, les autres services n’ont pas encore lancé le processus, faute de la promulgation du décret relatif à la création de l’Agence nationale pour la numérisation du système de santé.
Il a estimé que la création de cette Agence permettra d’uniformiser les applications et les concepts au niveau de tous les établissements relevant du secteur.

Pourtant, les dernières assises nationales sur la modernisation du système de santé ont été couronnées par plusieurs recommandations liées principalement à l’élaboration d’une stratégie nationale de la santé et de la numérisation ainsi que d’un cadre juridique, tout en accélérant la création de l’Agence nationale pour la numérisation du secteur, la codification de la numérisation du dossier médical du patient et la généralisation de l’utilisation d’un numéro d’identification nationale dans le domaine sanitaire.

Bien que la numérisation soit inscrite parmi les priorités des Pouvoirs publics dans le but de moderniser toutes les activités de l’État, la création de cette Agence accuse un retard qui pénalise le secteur de la santé.
En ce sens, la création de cette Agence est vivement souhaitée, car elle permettra de disposer d’une visibilité globale sur le secteur de la santé et disposer des différentes données, notamment celles relatives à l’état des stocks et la gestion de la ressource humaine.

La numérisation facilitera aussi la tâche des différents intervenants et améliorera la qualité des prestations de service, à l’exemple de l’organisation efficace des différents rendez-vous médicaux et le suivi des dossiers et des données des patients au niveau de n’importe quel hôpital situé sur le territoire national. En attendant, cette Agence qui devrait booster la numérisation du secteur demeure un vœu de tous les spécialistes

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *