18 juin 2024

Groupe Télécom Algérie: Une série de mesures pour booster davantage l’internet

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est uneB468.jpg.
IT Mag n°468

Le Groupe Télécom Algérie (GTA), qui chapeaute 4 filiales à savoir Algérie Télécom Mobile, Algérie Télécom satellite, Algérie Télécom Europe et Algérie Télécom (qui gère deux filiales Saticom et Comintal), a mis en avant une série de projets et chantiers pour booster l’internet, au grand bonheur des citoyens algériens. C’est ce qui ressort de l’entretien accordé vendredi dernier par le président directeur général de GTA, Khaled Zarat, à l’agence officielle APS.

Selon ce responsable, « son groupe est tenu d’améliorer considérablement la qualité de service, à travers le déploiement des dernières technologies afin d’assurer entre autre un réseau à très haut débit stable pour une continuité de service garantissant la performance requise pour toute sorte de besoin », ajoutant que « de grands chantiers ont été initiés et lancés ces dernières années en perspective de la transformation numérique à travers la modernisation du réseau d’accès et le basculement progressif vers l’internet très haut débit à travers le réseau en fibre optique FTTH [fibre to home ou fibre jusqu’au domicile] ».
Parmi ces projets figurent aussi l’augmentation de la capacité du réseau de transport et la sécurisation et redondances des boucles métropolitaines du Backbone national, la densification du réseau 4G ainsi que la construction d’un réseau de Data Center national abritant l’infrastructure adéquate aux normes internationales capable de supporter la transformation digitale « tant demandée et attendue par nos clients ».

M. Zarat a saisi cette occasion pour révéler que son Groupe « a redéfini les règles de bonne gouvernance et les procédures de gestion relatives aux fonctionnements de son portefeuille de filiales en harmonisation avec les missions de convergence, d’optimisation et de mutualisation qui lui sont assignait ».
La stratégie de GTA a permis, ainsi, « une augmentation du chiffre d’affaires consolidé en adéquation d’une hausse de son parc de clients toutes technologies et services confondus qu’offrent ses filiales », s’est-il félicité, rappelant qu’à la fin du quatrième trimestre de l’exercice 2021, il a été enregistré « près de 5 millions de clients à la téléphonie fixe, plus de 4 millions de clients à l’internet haut et très haut débit fixe, dont 140.000 raccordés à la technologie en fibre optique ».
La mise en service du nouveau système de câble sous-marin ORVAL/ALVAL (Oran-Valence et Alger-Valence), propriété entière de l’Algérie, via la filiale Algérie Télécom, a permis de « sécuriser » le flux Internet à l’international.
Le Pdg de GTA a indiqué, également, que sa filiale Algérie télécom mobile (Mobilis) a réalisé des performances en demeurant le partenaire de choix et leader sur le marché de service de la téléphonie mobile, avec plus de 20 millions de clients fidèles ».
L’opérateur Mobilis couvrait, au 31 décembre 2021, les 58 wilayas du pays par le réseau 4G avec un taux moyen de 66,88%, a-t-il indiqué, affirmant que Mobilis « a respecté les obligations du cahier des charges de la licence en termes de couverture 4G à la fin de 2021, en couvrant toutes les wilayas, avec un taux moyen de l’ordre de 66,88% de la population des chefs-lieux de wilaya, daïras et communes ».

S’agissant de l’amélioration de la qualité du service offerte par ATM Mobilis, notamment en termes de perception des clients, M. Zarat a affirmé que son Groupe « travaille activement et continuellement, en procédant à la réalisation du programme étape par étape, et chaque étape concernera un certain nombre de wilayas ».
M. Zarat a indiqué, en outre, que les services qu’offre le Groupe à travers la technologie satellite ont été réconfortés, notamment suite au lancement du satellite algérien Alcomsat-1, dont la filiale Algérie Télécom Satellite (ATS) fait bénéficier ses services à ses clients ».

Des projets prioritaires pour moderniser les infrastructures

M. Zarat a annoncé, en outre, que plusieurs autres projets prioritaires, qualifiés d’urgent, ont été inscrits dans le plan d’action du Groupe Télécom Algérie et ses filiales.
Ces projets portent notamment sur l’optimisation de l’architecture du déploiement des solutions de caches pour les Gafa (Google et Facebook pour le moment) de façon à offrir une meilleure qualité de service, sur la réduction de la latence, la diminution du recours à la bande passante internationale, l’optimisation des coûts de fonctionnement et enfin la création du contenu national.
Il a mis en exergue les projets de modernisation du réseau d’accès, la sécurisation du réseau de transport national et du réseau de transport international ainsi que la construction d’une infrastructure de Data Center pour l’hébergement du cloud privé (besoins des filiales) et le cloud (administrations, institutions, entreprises, PME/PMI, etc.).
M. Zerat a fait savoir du son Groupe, qui veille également à poursuivre les projets de généralisation de la fibre optique FTTH et de densification du réseau 4G, ne ménage aucun effort pour préparer le cœur du réseau, qui est passé en IPv6, en prévision du lancement des services 5G dans le pays.

Quelque 200.000 km de câble en fibre optique déployés

Quelque 200.000 km de câble en fibre optique ont été déployés à travers le territoire national jusqu’à la fin de 2021, dans le cadre de la stratégie nationale visant à mailler mais aussi à raccorder entre-elles l’ensemble des wilayas du pays au réseau téléphonique et internet très haut débit, a-t-il annoncé ce qui permet de mieux utiliser le MPLS (MultiProtocol Label Switching) .
Il a précisé qu’au 31 décembre 2021, la longueur totale du réseau de transport national en fibre optique « avoisinait les 200.000 Km, toutes distances confondues, déployée dans le cadre de la mutualisation et de la sécurisation de l’infrastructure de télécommunication nationale ».
Le réseau de transport national en fibre optique, appelé également backbone national, est constitué de 7 grandes boucles NG-DWDM (New Generation Dense Wavelength-Division Multiplexing) de grandes capacités avoisinant, actuellement, en moyenne les 3 Térabits par seconde (Tbps), réparties en sept boucles régionales.
« Ces boucles sont appelées à évoluer à de plus grandes capacités, en adéquation avec l’augmentation du trafic dans le réseau et les besoins de la résilience », a-t-il ajouté.
Le Pdg de GTA a relevé que son Groupe « travaille actuellement pour l’harmonisation dans l’architecture du réseau de transport national pour une meilleure robustesse, une fiabilité sans faille et une résilience de norme internationale ».

La bande passante internationale sera doublée en 2022 en Algérie

Le premier responsable de GTA a fait savoir que la bande passante internationale actuelle en Algérie augmentera progressivement pour atteindre une capacité de près de 4Tbps à la fin de l’année 2022, soit deux fois celle de 2020, a indiqué M. Zarat. Cette mesure permettra aux citoyens de naviguer aisément sur internet.
« Selon les estimations de l’évolution du trafic, la bande passante internationale disponible actuellement évoluera significativement pour atteindre une capacité de près de 4Tbps à la fin de 2022, soit deux fois la capacité disponible en 2020 », a précisé M. Zerat.
L’Algérie est connectée au réseau internet international par le biais de 4 câbles sous-marins et une liaison terrestre via la Tunisie. Les liaisons internationales de l’Algérie sont sécurisées à travers 3 principaux câbles de grandes capacités interconnectés respectivement avec trois stations sous-marines en Algérie et à l’étranger pour une meilleure sécurisation et partage de charge.
M. Zerat a fait savoir, dans ce sens, que « faisant suite aux instructions du président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, et afin de répondre à la demande exponentielle de nos clients et partenaires, une feuille de route a été élaborée, conjointement par le ministère de la Poste et des Télécommunications et par le Groupe Télécom Algérie, relative aux liaisons internationales visant la sécurisation, diversification, fiabilisation et résilience du réseau de transport international à l’horizon 2030 ».
« En moyenne, nous devons disposer de plusieurs liaisons fiables en exploitation à tout moment afin de sécuriser le flux Internet à l’international. Ainsi, la perte de capacité due à l’arrêt de service sur un câble doit être compensée par les capacités excédentaires sur le reste des câbles en service », a-t-il affirmé.

Il a rappelé que l’augmentation du débit Internet minimum (allant de 4 Mbps, 8 Mbps et 10 Mbps) dans le pays est « le fruit des efforts consentis par le Groupe Télécom Algérie pour la modernisation et le développement des différentes couches qui composent son infrastructure réseau, aux niveaux national et international ».
Il est à relever que Le Groupe Télécom Algérie, lancé le 2 avril 2017, a pour mission de piloter ses quatre filiales, à savoir Algérie Télécom Mobile, Algérie Télécom satellite, Algérie Télécom Europe et enfin Algérie Télécom (qui pilote deux filiales Saticom et Comintal) « dans une optique de consolidation et d’optimisation de leurs ressources techniques, humaines et financières ».
M. Zarat a affirmé qu’à travers ces six entreprises, le Groupe offre des « moyens et des services de télécommunication sur différents supports et sur diverses technologies, afin de répondre aux exigences de ses clients grand public, professionnels et institutionnels ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *