18 juin 2024

Edito 465: Cyber-attaque

C’est la qu’enfin se découvrent les fameux GAFA, Facebook, Google et autres grands acteurs du web, ils se sont mis au garde-à-vous. Ils ont mis une vraie stratégie de blocage et d’obstruction pour la Russie comme quoi le savoir c’est le pouvoir. Internet que j’ai connu n’existera plus. Allons-nous vers des internet, un pour chaque pays ou groupe de pays. C’est un véritable paradigme. Le Monde change sous nos yeux.
Entretemps, si aucune cyberattaque majeure contre les infrastructures critiques ukrainiennes n’a pour l’heure été constatée, l’affrontement numérique s’est en revanche largement déployé sur le terrain de la propagande avec une intense guerre de fakenews sur les réseaux sociaux. Par ailleurs, si les annonces de groupes non étatiques ou les attaques par déni de service de sympathisants sont très médiatisées, elles ne disent rien de potentielles activités plus sensibles et discrètes menées aussi bien par la Russie que par des services ukrainiens ou des pays alliés. Une guerre électronique sourde dont nous verrons dans quelque temps les incidences.
Une cyberattaque est un acte malveillant visant le système informatique d’une administration, d’une entreprise ou directement des particuliers. L’intérêt des cyberattaques est de paralyser les organes de décision majeurs. Elle peut prendre différentes formes. Les plus connues sont : – l’attaque par déni de service (DDos) qui consiste à saturer de requêtes un serveur informatique et à le rendre inutilisable. Le second type d’attaques est bien plus problématique. Il s’agit d’offensives destructives, appelées wiper (du verbe wipe, « effacer » en anglais), qui vont supprimer le contenu des ordinateurs ciblés avant de les bloquer. Tout est à réinstaller après le passage d’un wiper.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *