18 juin 2024

Smartphones et tablettes: une porte ouverte aux ransomwares

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est UNEB463.jpg.

L’Internet Crime Complaint Center du FBI a récemment signalé une augmentation de 62 % d’une année sur l’autre des attaques de ransomwares. À une époque où nous entendons plus souvent que jamais parler de cette menace dans les médias mondiaux, il convient de noter que les ransomwares ne sont pas nouveaux, mais gagnent actuellement beaucoup de popularité parmi les cybercriminels.
Aujourd’hui, une grande variété d’organisations publiques et privées sont attaquées. Cependant, pour les cybercriminels, les cibles les plus appropriées sont celles qui ont une mauvaise hygiène informatique, dans des secteurs porteurs ou dont la poursuite de l’activité est critique. Bien souvent, les budgets de cyberdéfense des organismes publics ne sont pas adaptés à la criticité des informations qu’ils traitent. Ainsi, ils sont particulièrement touchés par les menaces telles que les ransomwares.
Lorsque la criticité de certains appareils est sous-estimée, comme c’est souvent le cas avec les smartphones et les tablettes, l’accès des pirates est facilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *