27 janvier 2022

Mobile 2.0

Le MWC 2011, ce sont 1 360 exposants, 10 cycles de conférences centrées sur les applications et, pour la première fois, un cycle dédié à l’iOS d’Apple. L’importance relative des acteurs est donc en train de changer d’une année sur l’autre. Cette année, le salon s’annonce « tourné vers l’utilisateur » (« user-centric ») plutôt que vers les nouveautés technologiques. Tous les grands du secteur viennent prêcher la bonne parole à Barcelone, de Steve Balmer, à Steven Elop en passant par Kevin Thau, vice-président de Twitter ou de Hans Vestberg. Et tous disent que le secteur a redémarré et les statistiques fraîchement sorties sont là pour étayer leurs propos. On ne parle plus de terminaux uniquement mais cette année, les analystes d’Informa constatent que le trafic mobile est en augmentation extrêmement sensible : ils prévoient un accroissement de +50% sur 2011 par rapport à 2010. Les réseaux sociaux s’invitent dans la cour des grands pourvoyeurs de trafic… Au détriment des SMS ? Question chiffres, d’après Gartner, Nokia a vendu  461 millions d’unités, en baisse sensible en termes de parts de marché, mais toujours en tête. SonyEricsson et Motorola se font détrôner de le 4e et 5e place par RIM (47 millions de BlackBerry vendus) et Apple (46 millions d’unités). Oui, on le voit, un marché qui reprend. Mais en Algérie, un marché qui stagne. Cela va vite, même trop vite : des compétiteurs sont rentrés sur le marché mondial et s’installent alors que d’autres cherchent les voies et moyens pour ne pas perdre beaucoup et disparaître à jamais.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *